GÉRER UNE ORGANISATION DE MANIÈRE ÉCORESPONSABLE
Gérer

La gestion plus responsable d'une organisation nécessite une réflexion approfondie, autant au niveau d'enjeux specifiques, comme la consommation d'énergie ou les transports, qu'au niveau de la gouvernance. Plusieurs pratiques peuvent être remises en question pour appliquer les principes d'écoresponsabilité. Cette page donne un aperçu de conseils clés et de ressources pertinentes.


« Les pratiques environnementales les plus répandues parmi les organismes et entreprises du secteur des arts, du spectacle et des loisirs sont [...] : Encourager les employé·es à adopter des pratiques écologiques (43 %), réduire les déchets (39 %), réduire la consommation d’énergie et d’eau (30 %) et choisir des fournisseurs selon leurs pratiques ou leurs produits écoresponsables (26 %).

Par ailleurs, relativement peu d’organismes et d’entreprises du secteur ont formulé une politique environnementale (9 %), mesuré leurs empreintes environnementales (9 %) et obtenu ou maintenu une ou plusieurs certifications écoresponsables (5 %). »

Voici les principales étapes à suivre pour entreprendre une démarche de développement durable au sein d'une organisation afin de réduire l'empreinte environnementale tout en maximisant les retombées socioéconomiques.

Pour lancer une démarche de développement durable, il est essentiel de nommer une personne responsable et, idéalement, un comité pour l’accompagner. Si le développement durable n’est la tâche de personne, la démarche ne pourra pas s’ancrer adéquatement dans l’organisation et elle ne pourra porter fruit. Il n’est pas nécessaire d’embaucher une ressource à temps plein! Il faut toutefois nommer une personne qui a à cœur ces enjeux et qui pourra porter le dossier.

Pour être bien ancrée au sein de l’équipe, la démarche gagnera à être portée par un comité plutôt que par une seule personne. Il est important de s'assurer d'une bonne représentativité des différents départements au sein du comité!
Pour se fixer des objectifs à la hauteur de vos ambitions et de vos capacités, il est important de faire un portrait de la situation actuelle afin de bien identifier les améliorations écoresponsables pouvant être mises en place. Il est possible de sonder l'équipe sur leurs idées, leurs perceptions et leurs habitudes. Également, il est pertinent de rencontrer chacun des départements pour comprendre la situation actuelle de chacun et de trouver des données plus objectives (comme la consommation d'énergie et d'eau) pour établir un point de départ.
Par l’entremise d’une politique interne ou d’un engagement public, il est judicieux d'établir une vision à long terme afin de structurer l’ensemble de la démarche. Quels sont les objectifs à long terme?Quelles actions et enjeux sont les plus importants en termes d’impact social et environnemental ou en termes de mobilisation de l’équipe?

Plusieurs organisations culturelles ont adopté des politiques de développement durable ou d’écoresponsabilité qui peuvent vous inspirer, notamment Culture pour tous, le Théâtre Cercle Molière, le Carré 150, etc.
Pour favoriser l’atteinte des grands objectifs et concrétiser la vision, il est important de mettre en place un plan d’action concret et adapté avec des objectifs réalistes, ainsi que des indicateurs de suivi et des cibles précises. Une bonne occasion de mobiliser l’ensemble de l'équipe pour le déploiement des différentes actions.
Une démarche de développement durable doit faire l’objet d’un bilan annuel pour évaluer ce qui a été accompli et réviser les objectifs pour qu’ils demeurent d’actualité. Il s'agit d'un bon moment pour bonifier le plan d’action et identifier des façons d’aller encore plus loin. Si certaines actions n’ont pas été réalisées, il faut se questionner sur pourquoi c’est le cas et tenter de trouver des solutions. Peut-être l’objectif était-il trop ambitieux? Peut-être que les ressources nécessaires n’ont pas été mobilisées? Il est nécessaire de prendre ne compte les apprentissages réalisés au courant de l’année pour bonifier la suite de votre démarche de développement durable!

Approvisionnement

Plusieurs achats sont nécessaires pour le fonctionnement d'une organisation. Il est cependant possible de questionner ces achats et d'établir des critères pour consommer de façon plus écoresponsable. Selon l'ECPAR, l'achat responsable concerne l'intégration du développement durable et de la responsabilité sociétale aux processus d'acquisition des organisations privées et publiques. Il consiste à intégrer des critères environnementaux, sociaux et économiques aux processus d’achat des biens et services, comme moyen de réduire l’impact sur l’environnement, d’augmenter les bénéfices sociaux et de renforcer la durabilité économique des organisations, tout au long du cycle de vie des produits.
| Adopter une stratégie de réduction à la source pour réduire les achats en identifiant les types de matériaux et équipements qui sont achetés régulièrement et tenter d’identifier des alternatives réutilisables;

| Choisir des fournisseurs locaux et engagés dans une démarche de développement durable;

| Choisir des produits ayant une meilleure performance environnementale ou sociale (exemples de critères: biologiques, éthiques, équitables, à contenu recyclé, recyclables, etc. );

| Se doter d’une stratégie d’approvisionnement dans une politique qui rassemble les différentes considérations à avoir lors du choix d’un produit ou d’un fournisseur.

Gestion de l'énergie

Beaucoup d'énergie est consommée dans une journée au travail. Pour être plus efficace au niveau énergétique, plusieurs comportements sont à prioriser. En voici quelques-uns :
  • Mettre en place une directive indiquant à l’équipe d’éteindre et/ou de débrancher les appareils lorsqu’ils ne sont pas en utilisation (ex. postes informatiques, écrans, projecteurs, imprimantes, etc.);
  • Sensibiliser l’équipe à l’économie d’énergie;
  • Diminuer la température des bureaux d’un degré en hiver pour limiter les besoins en chauffage et augmenter d’un degré le thermostat en été afin de limiter les besoins en climatisation;
  • Choisir des équipements éco-énergétiques en cherchant les logos (Energy Star, etc.);
  • Lorsque les ampoules doivent être remplacées, s’assurer de choisir des ampoules DEL;
  • Se fixer des objectifs quantitatifs de réduction de votre consommation énergétique;
  • Regarder les alternatives possibles pour les bureaux qui utilisent de l'énergie non renouvelable.

Transport

Les déplacements vers le travail génèrent beaucoup de gaz à effet de serre, selon le mode de transport utilisé. Dans un contexte de changement climatique, il est donc important de questionner les différents types de déplacement pour faire le choix le plus judicieux pour la planète.
| Optimiser les déplacements professionnels réalisés par l'équipe en limitant les aller-retour pour un seul événement ou réunion;

| Privilégier les déplacements terrestres aux déplacements aériens, notamment en révisant la politique de remboursement (ex. rembourser seulement les déplacements en train ou autobus pour un déplacement de moins de 500 km);

| Encourager l’équipe à utiliser les transports actifs et collectifs pour se déplacer au bureau (remboursement des titres de transport, concours mensuel, mise en place de stationnements à vélo sécurisés, disponibilité de douches, etc.);

| Choisir des véhicules électriques lorsque possible (lors d’une location ou de l’acquisition d’un véhicule pour la flotte de l’organisation);

| Faire un bilan des déplacements annuels et compenser les émissions de gaz à effet de serre associées.

Gouvernance

Plusieurs des actions mentionnées plus haut peuvent être appliquées de façon ponctuelle et arbitraire. Par contre, pour que l'écoresponsabilité fasse partie intégrante de toutes les réflexions, il est important de formaliser cet engagement et d'adopter des bonnes pratiques de gouvernance en ce sens.

Voici quelques conseils :
| Entamer une démarche formelle de développement durable telle que décrite ci-haut;
| Inclure la participation de l’équipe à toutes les étapes de la démarche;
| Se doter d’outils formels, tels des politiques pour encadrer les démarches de développement durable, d’approvisionnement, d’équité, diversité et inclusion, de gestion des matières résiduelles, de bien-être au travail, etc.;
| Instaurer un mécanisme formel de rétroaction pour que l’équipe et les parties prenantes puissent partager leurs idées pour rendre vos activités plus écoresponsables

GUIDES ET RESSOURCES

Broadway Green Alliance (USA) - anglais

Page « Measurement tools »
Les informations et les ressources sur cette page vous aideront à orienter la mesure de l'impact durable de votre organisation. Les modules incluent : Analyse comparative et certification ; Mesurer l'impact environnemental, social et financier.

Boîte à outils | Développement durable (français) - par Le Conseil Québécois du Loisir
Le CQL a recensé divers documents qu'il met à la disposition de ses membres et partenaires afin de leur permettre d'apprivoiser et d'adopter des pratiques et des politiques en développement durable.

Calculateur carbone Creative Green pour le milieu des arts et de la culture (français et anglais), 2022 - par Creative Green Canada
Les outils Creative Green (« outils CG »), propulsés par Julie's Bicycle, sont un ensemble gratuit d'outils de calcul et de rapport sur l'empreinte carbone qui permettent aux organisations du secteur des arts et de la culture de compiler, mesurer et comprendre les impacts de leurs salles, bureaux, tournées, productions, festivals et plus encore !

Charte de développement durable (français) - par l'Association nationale des éditeurs de libres (ANEL)
Ce document pourra vous accompagner dans votre réflexion en vous présentant le concept de développement durable en entreprise et en vous offrant des idées et des pistes d’action qui simplifieront vos démarches.

Des arts plus verts? (français), 2022 - par Hills Strategies (Kelly Hill)
Ce billet fait le pont entre les arts et l’environnement en abordant la question des récits et des thèmes artistiques, du militantisme créatif, des répercussions environnementales sur le secteur des arts, des pratiques environnementales du secteur, ainsi que des enjeux communs concernant les politiques.

Guide de gestion durable pour les organismes culturels (français), 2018 - par Lorraine Simard, M. Env.
Le Guide offre des outils adaptés qui considèrent la dimension culturelle dans la gestion des organisations du milieu culturel, de manière à tendre vers une gestion durable. En d’autres termes, la culture investit la sphère du développement durable et le développement durable investit la sphère culturelle. Véritable mode d’emploi permettant d’entreprendre une démarche de gestion durable en détaillant chacune des étapes, le guide contient 20 outils pratiques adaptés à la réalité des organismes culturels

Page « Greener Office » (anglais) - par Broadway Green Alliance
Vous allez découvrir de nombreux conseils pour avoir un bureau vert : Encouragement, transport, consommation d'énergie, réutilisables, papier, déchets, achats et produits et produits chimiques plus sûrs.

Trousse sur les pratiques écoresponsables en danse (français) - par le Regroupement québécois de la danse
Destinée à la communauté de la danse et des arts de la scène – artistes, producteurs, gestionnaires, concepteurs, diffuseurs, etc. – cette trousse offre des informations, des outils et des conseils en vue de faciliter la compréhension des enjeux environnementaux et de permettre à chacun·e d’agir pour la planète, un geste à la fois.

FINANCEMENT ET CERTIFICATION

Accréditation Scène écoresponsable
L’accréditation Scène écoresponsable, développée par le Conseil québécois des événements écoresponsables, s’adresse aux artisans de la scène qui désirent entreprendre ou structurer leur démarche de développement durable. Elle vise à mettre de l’avant l’engagement écoresponsable des lieux de diffusion et à les appuyer dans leurs efforts.

B Corp
La certification B Corp est une désignation selon laquelle une entreprise respecte des normes élevées de performance vérifiée, de responsabilité et de transparence sur des facteurs allant des avantages sociaux aux employés et des dons de bienfaisance aux pratiques de la chaîne d'approvisionnement et aux matériaux d'entrée.

Fonds Écoleader
Le Fonds Écoleader, géré par le Fonds d’action québécois en développement durable, peut financer vos démarches de développement durable, notamment la réalisation d’études et d’analyses telles que le diagnostic, l’élaboration de plans d’action concrets et l’implantation de mesures écoresponsables. Le financement de 75 % peut atteindre un maximum de 40 000 $. Vérifiez si votre projet et si votre organisation sont admissibles en consultant le site internet du Fonds Écoleader ou en contactant l’agent de votre région.

Financement - Production, diffusion, promotion et consolidation écoresponsables
Votre organisme s’oriente vers une transition écoresponsable, souhaite outiller le secteur culturel sur le sujet ou développe un projet intégrant de telles pratiques environnementales? Ces projets peuvent être soutenus financièrement dans tous les domaines artistiques.

ICI on recycle +
Cette attestation de RECYC-QUÉBEC permet de vous démarquer pour votre saine gestion des matières résiduelles. Les niveaux « Mise en oeuvre », « Performance », « Performance + » et « Élite » permettent de témoigner de votre niveau d’engagement envers la réduction à la source, le réemploi, le recyclage et la valorisation des matières résiduelles.

Programme Écoresponsable
Le CID a conçu la Certification ÉCORESPONSABLEMC, comprenant 4 niveaux, pour répondre aux organisations qui souhaitent mettre en place, de façon progressive, les pratiques ÉCORESPONSABLESMC. Celles-ci leur permettront d’améliorer leur performance globale, autant sur le plan économique, environnemental, social, qu’en matière de gouvernance.

Pour consulter toutes les ressources, visitez la page
« Références écoresponsables - Guides/ressources »